La vie d’une entreprise industrielle est rythmée, au cours de son existence, par divers événements. Il y a la création, la recherche du site adapté pour l’implantation, la mise en place des machines et d’une stratégie logistique. Arrive aussi parfois le moment où, pour diverses raisons, une entreprise éprouve le besoin de déplacer physiquement tout ou partie de son outil de production. C’est ce qu’on appelle le transfert industriel. Différentes raisons président à ce choix, dont la mise en œuvre doit être bien pensée pour que la transition d’un site à un autre soit la plus fluide possible et n’enraye pas la vie de l’entreprise.

Les cas de figure d’un transfert industriel

La décision d’une entreprise de déplacer ses machines d’un site à un autre est forcément lourde en conséquences et est toujours le fruit d’une longue réflexion.

• Le cas de figure le plus simple, si on peut parler ainsi, survient quand une entreprise connaît un fort développement et se retrouve à l’étroit dans ses locaux. La recherche d’un site plus grand et plus pratique devient alors la solution. En termes géographiques, l’entreprise recherchera alors un site sur la même zone pour ne pas pénaliser ses salariés.

• D’autres cas de figure sont encore plus complexes. Dans le cadre de sa stratégie de développement, une entreprise peut être amenée à regrouper différents sites, à se rapprocher de ses principaux fournisseurs ou sous-traitants. Cela ne signifie pas forcément quitter le territoire national, mais peut entraîner un changement de région. Cette fois, cela implique de préparer en amont le transfert d’usine, mais entraîne également une réorganisation des moyens humains.

• Enfin, il y a les transferts industriels plus ou moins subits. Un site devenu inadapté suite à un accident, ou encore à des intempéries qui l’ont rendu impraticable. Une dégradation de l’environnement économique peut obliger une entreprise à se séparer d’une partie de son personnel et de ses machines, et cette fois de se déplacer pour investir des locaux moins coûteux et plus modestes.

• Enfin, la concurrence internationale peut pousser une entreprise à partir s’implanter à l’étranger. Le transfert industriel devient ce qu’on appelle une délocalisation, avec une réorganisation totale des rouages de l’entreprise et un transfert de production.

Que ce soit le résultat d’une démarche de développement ou un choix contraint, un transfert industriel réussi passe par une organisation et une planification précises.

La mise en place d’un transfert industriel

Dès que le choix d’aller vers un déménagement industriel est acté, au sein de l’entreprise, un chef de projet, épaulé d’un certain nombre de collaborateurs, aura pour mission de le mettre en place.

La première mission du chef de projet sera d’évaluer les coûts du transfert. Acquisition des nouveaux locaux, travaux pour la mise aux normes, démontage des machines, transfert et remontage sur le nouveau site, tout cela doit être budgétisé le plus précisément possible.

• Il faut ensuite élaborer un planning. Évaluer au mieux le temps que prendra chaque phase du transfert, de l’arrêt de la production sur le site d’origine au remontage des machines sur le nouveau site pour un redémarrage de l’activité. Il y a évidemment la nécessité de raccourcir les délais au maximum pour que l’activité s’arrête le moins longtemps possible, mais aussi l’importance de déterminer la meilleure fenêtre temporelle pour ce transfert. Idéalement, s’il y a, dans une année, une période où l’activité est moindre, c’est celle qu’il faut viser.

• Enfin, un transfert industriel doit toujours s’accompagner d’un objectif d’aller vers un mieux. En plus d’accroître les capacités de production, le nouveau site doit être pensé pour que les conditions de travail soient améliorées, afin d’aller vers une plus grande qualité des produits finis. Améliorer le stockage et fluidifier la chaîne d’acheminement des produits vers le client final est également primordial.

Un transfert industriel est une opération complexe à forts enjeux. L’objectif est de mettre plus en phase l’entreprise avec son environnement et, à terme, d’aller vers une amélioration de l’activité et du chiffre d’affaires. S’il est préparé et effectué dans la précipitation, un transfert industriel peut générer de la désorganisation, des ratés, des coûts imprévus et dommageables. Planification, importance de s’adresser aux bons interlocuteurs pour réussir chaque étape, maîtrise des coûts, c’est tout cela qu’il faut réussir.

Faites appel à NC Déménagement

Si vous avez un projet de transfert industriel, n’hésitez pas à faire appel à NC Déménagement. Le spécialiste du déménagement en métropole lilloise !